Mission à la Banque Centrale des Comores : Etude de faisabilité pour le développement d’un marché des capitaux et mise en place d’un cadre réglementaire pour la finance islamique

Mandaté par la Banque Centrale des Comores, notre dernier déplacement aux Comores avait pour but de finaliser un rapport sur la mission qui nous a été confiée sur financement de la Banque Islamique de Développement.

Il s’agit d’accompagner la Banque Centrale des Comores dans sa stratégie de développement de la finance islamique.

Pour cela, trois objectifs nous ont été assignés:

  • L’évaluation de l’économie :  étude de faisabilité du développement d’un marché des capitaux
  • Etude stratégique pour le développement des secteurs Banque, Microfinance, Assurance, Waqf, Sukuk, Zakat,..
  • Amélioration du cadre réglementaire sur les secteurs cités plus haut
  • Renforcement des capacités des acteurs

Les nombreuses rencontres avec les acteurs du secteur financier et les autorités gouvernementales ont abouti à la soumission du rapport final.

Belle mission du 23 novembre AU 04 décembre 2021 de par l’ampleur des sujets traités et des problématiques rencontrées.

L’économie comorienne doit faire fasse à de nombreux défis sociaux et économiques.

Avec une diaspora qui contribue à 25% environ du PIB, plus de trois fois les recettes totales de l’Etat, un niveau de réserves bancaires relativement importantes ( plus de 45% de l’actif de certaines banques ), réserves dormantes de façon structurelle depuis plus de 15 ans, du fait d’un taux de créances douteuses élevé, il faille trouver des solutions de placement à ces réserves pour financer l’économie. Il y a besoin de rallonger la maturité des dépôts à vue à travers des instruments nouveaux sur le marché afin de dynamiser le secteur financier ( interbancaire et le marché des capitaux ).

Nos solutions proposées à la Banque Centrale des Comores mais aussi aux autres acteurs de l’environnement pourront contribuer au développement de l’économie.

Bientôt, le cadre réglementaire pour les activités de la finance islamique sera publié et les autres actions stratégiques suivront, de manière à créer un écosystème dynamique pour la création de valeur.

Nous y reviendrons après la publication du cadre réglementaire et la mise en application de nos nombreuses recommandations qui touchent le secteur financier dans son ensemble mais aussi l’économie en général.

Maxime Dossa

Consultant financier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.