Financer le PNDES DU BURKINA FASO 2016 2020

Du 7 au 8 décembre 2016 à Paris, les partenaires techniques et financiers du (pays des hommes intègres) se sont réunis  à Paris  sur invitation du gouvernement Burkinabé avec à sa tête son Excellence Rock Marc Christian Kabore, son président.
L’objectif du gouvernement burkinabé était de solliciter l’appui et l’engagement de ses partenaires en vue de financer le PROGRAMME NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL du BURKINA FASO, programme évalué à 15395 milliards de francs FCFA soit à peu près 23,4 milliards EN euros.
Le gouvernement du Premier Ministre burkinabé Mr Paul Kaba Thiéba s’est proposé de financer ce programme à hauteur de 63,4% afin de prouver sa détermination à venir à bout de l’état de pauvreté et de sous équipement de son pays.
Selon les autorités gouvernementales la réalisation de ce programme ferait passer la croissance déjà confortable du pays d’un taux de 5,7% en 2016 à 7,7% en moyenne.
Les partenaires du Burkina Faso ont quant à eux reconnu les efforts du gouvernement ainsi que ses nombreuses initiatives à se prendre en charge après les crises économiques et sociales qu’ont connues le pays dans les années 2014-2015.
Au terme de la première journée de travail, les annonces et intentions d’engagements des PARTENAIRES Techniques ET Financiers DU BurkinaFaso sur le PNDES 2016-2020 sont estimées à près de 8000 milliards de Fcfa.

Quant à la deuxième journée consacrée aux investisseurs, ces derniers ont affiché leur volonté d’accompagner le PNDES en avançant des intentions d’investissement de plus de 10 000 milliards de FCFA soit au total plus de 18 000 milliards d’intentions de financement recueillies correspondant à plus de  300% des montants recherchés.

Rappelons que les projets proposés couvrent un éventail de besoins allant de la formation aux infrastructures en énergie, transport, agriculture, environnement,… et en renforcement des institutions démocratiques.
Le premier ministre n’a pu cacher son émotion face à la solidarité manifestée par les PARTENAIRES financiers de son pays. Il a dans la foulée annoncé au terme de cette première journée que son gouvernement a déjà pris un décret visant à montrer sa détermination à réaliser les projets inscrits au PNDES et à faire bon usage des fonds à mobiliser.
DM CONSULTING invité à la conférence accompagne son partenaire EURIS GROUP en vue de détecter pour le compte d’un consortium chinois des projets d’infrastructures pour leur financement-construction.
De belles perspectives ont été envisagées notamment avec la CEDEAO alors qu’un premier projet de financement-construction d’un oléoduc est en cours de signature entre le consortium et le Burkina Faso.
Le Burkina Faso est un pays de l’Afrique de l’ouest étendu sur une superficie de 274 000 kilomètres carrés.
Sa population est estimée à 18,5 millions d’habitants en 2015 dont 50,14% de femmes et une population très jeune où les moins de 20 ans représentent 59% de la population.
Premier pays producteur du Coton EN Afrique avec 710 000 tonnes par an, l’agriculture dans ce pays représente 34% du PIB.

Espérons que les intentions de financement des uns et des autres seront concrétisées dans les faits afin comme l’a dit le Premier Ministre de bouter la pauvreté hors du Burkina Faso.

Pour cela, la paix est une des conditions à satisfaire, la transparence dans les règles de passation des marchés, la facilitation des démarches de création d’entreprises et la célérité dans le traitement des différents dossiers.15391091_10210240826850642_7484076640398069281_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *